Dans la sellerie de...

Dans la sellerie de Zoé Tisseron

07/09/2018
Lors de notre présence à Lamotte Beuvron, nous avons pu rencontrer la jeune Zoé Tisseron, qui concourrait sur le Grand Prix avec ses deux poneys Texto et Vasco.  Elle nous a ouvert les portes de sa sellerie.

Zoé et Vasco

Hello Zoé, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Zoé Tisseron, j’ai 13 ans et je passe en 3ème cette année. Plus tard je voudrais être vétérinaire équin pour rester dans les chevaux. Je suis arrivée dans l’équitation lorsque j’ai arrêté la danse. Ma tante m’a inscrite au poney club à côté de chez moi. J’avais 8 ans et depuis je n’ai plus arrêté.
Mon père n’était pas du tout passionné par l’équitation jusqu’au jour où on lui a dit que je montais pas mal (rires). Il a alors commencé à venir me voir et on a acheté mon premier cheval : Magic.
Comment es-tu arrivé dans le monde du concours de saut d’obstacles ?

J’ai commencé comme beaucoup à poney car les moniteurs ne voulaient pas me laisser partir avec Magic car j’étais trop petite. Mais au fur et a mesure, ils m’ont laisser faire car Magic me faisait confiance et tout s’est bien passé.  Je gagnais tout (rires).

Aujourd’hui, quelles sont les épreuves que tu fais ?
En ce moment, je tourne en Grand Prix avec mes deux poneys : Vasco et Texto. Vasco est un poney de 9 ans, qui n’avait pas beaucoup travaillé quand je l’ai récupéré. C’est un vrai crack, il peut enchainer 140 cm. Texto est un poney que nous avons acheté chez Tony Condé Ferreira. A la base c’est un poney pour faire de l’As Poney 1. Mais contre toute attente, j’ai commencé le Grand Prix et tout se passe à merveille.
As-tu d’autres montures et peux-tu nous les présenter ?
Avant, j’avais un poney qui s’appelle Mylord. Il m’a vraiment tout appris. Avec lui je suis passée de la club 2 à l’As Poney 2 mais ensuite nous avons été bloqué car il n’avais pas les moyens de faire plus.
Et bien-sûr, Magic avec qui j’ai commencé les concours. Nous n’avions pas d’objectifs précis, c’était surtout pour s’amuser.
Zoé, Vasco et son papa Peux-tu nous parler de ta saison de concours 2017/2018 ?
Ma saison a été assez régulière avec Texto. Nous étions souvent dans les premiers quarts, avec quelques concours moins réussis. Malheureusement je suis arrivée à Lamotte, et cela ne s’est pas très bien passé. Cela s’explique car cela reste sa première année de Grand Prix et que nous ne sommes pas encore assez performants pour une première année.
Pour Vasco, nous avons eu un très mauvais Lamotte l’année dernière ce qui nous a fait perdre 4 mois avant de nous remettre sur le bon chemin. Depuis, nous commençons les épreuves Grand Prix, et il est vraiment génial.
Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?
Pour Texto, c’est de faire un bon résultat dans le petit Grand Prix à Lamotte, et pour Vasco c’est de faire le Grand Prix en excellence car il a vraiment des gros moyens. Nous n’avons pas besoin de nous précipiter pour les Championnats d’Europe car il me reste 2 ans et demi pour me former correctement.
Quelle est ta « routine » avec tes poneys avant les concours ?
Je n’en ai pas vraiment mais quand deux concours s’enchainent, je travaille beaucoup en trotting et sur le plat.
Peux tu nous décrire ton équipement ?
Mes cuirs sont CWD (Mademoiselle),  mes bombes sont de la marque Samshield. J’ai également un Airbag Hit Air. Pour le reste je suis sponsorisée par Harcour.  La particularité est que sur mes bottes j’ai le système Easy Choice qui permet de fixer mes éperons sur mes bottes de la marque Alex’s Boots.
Pour mes poneys, j’ai choisi Veredus car c’est vraiment le top pour le confort de nos poneys. Pour le textile, le plus souvent ce sont des tapis de mes sponsors.
Zoé en Harcour
Comment vois-tu ta transition à cheval  ?
Je pense que ça va bien se passer car Vasco se monte comme un cheval. D’ici un an, nous allons acheter un cheval pour commencer à me former.
L’interview est désormais terminée, merci Zoé pour ta gentillesse. Vous pouvez retrouver la veste de Zoé en vente sur PreppySport.
Veste Deserata de Zoé Tiseeron
Pour suivre Zoé, rendez-vous sur son Instagram : @zoetisseron
Crédits photos : Equestrian News

Vous pourrez également aimer