Interviews

ITW : Léane Taccard

02/08/2019

Léane Taccard, une motivation à toute épreuve !

A l’occasion des Championnats de France Poneys à Lamotte Beuvron, l’équipe Preppy Sport a pu rencontrer Léane Taccard avant ses épreuves de Grand Prix CCE !

Nous avons alors découvert une jeune fille motivée et ayant ce petit quelque chose pour les chevaux depuis petite.


 

  • Est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Léane Taccard, j’ai 17 ans, je sors en CCE As Elite avec Adagio Ponthouar. C’est un poney Connemara de 9 ans.

 

  • D’où te vient la passion pour les chevaux, l’équitation ?

Je monte à cheval depuis que j’ai 4 ans. Ce sont mes parents qui m’ont mise à cheval, avant j’habitais à Rodez et je montais donc au Centre Équestre de Lillhippus et c’est ma coach quand j’avais 8 ans qui a dit à mes parents qu’il fallait que je commence à sortir en concours parce que « j’avais un truc ». J’ai donc commencé à sortir en concours à ce moment-là et j’ai fait mes premiers championnats de France CSO en 2012. Ensuite, j’ai déménagé et j’ai continué à monter dans le Gard et j’ai commencé le CCE au Centre Equestre des Chimères, j’ai continué les concours et j’ai réussi à évoluer jusqu’à maintenant.

©Poney As

  • Ta famille est-elle issue du monde de l’équitation ?

Non, c’est simplement que ma mère a toujours aimé les chevaux et ils m’ont donc mise à cheval dès petite. Après, j’ai toujours fait d’autres sports à côté mais j’ai gardé l’équitation. J’ai fait des sports en plus mais le cheval était toujours en premier.

 

  • Comment vis-tu le fait d’allier concours et études ?

Ça va, j’y arrive. Cette année j’étais en 1ere S mais j’avais un emploi du temps qui m’aidait beaucoup car je n’avais pas cours le jeudi après-midi, le vendredi je finissais à 15h30 et je n’avais pas cours le mercredi après-midi non plus. Je monte à cheval en parallèle aussi : je sors en amateur avec ma jument, mais franchement cette année ça a été car j’avais un emploi du temps qui marchait bien et je réussis pas mal à l’école aussi donc ça va !

 

  • Comptes-tu un jour faire le CNED ?

Non, j’irai au lycée « normal ».

 

  • Tu participes ici aux Championnats de France 2019 au Grand Prix CCE, comment t’y es-tu préparée et comment as-tu préparé ton poney ?

J’ai fait une séance de CSO par semaine, une séance de fond par semaine, et après le reste du temps je faisais du stretching, du dressage un peu plus poussé, des séances de longe aussi. Il était sorti entre 5 et 6 fois par semaine et ça depuis la semaine de Tours et voilà ça a été ça pendant environ 3 semaines.

 

  • Malgré la chaleur, la canicule (…) tu as quand même réussi à te préparer correctement et ton poney, comment vit-il la chaleur, est-ce que tu as des petites astuces ?

C’est vrai que la semaine dernière on a été stoppés à cause de la canicule justement, je n’ai pas eu le droit de monter le vendredi et le samedi il a donc eu deux jours de repos de plus mais il va super bien. La chaleur ça le calme un peu parce qu’il a tendance à être un peu chaud. Je le monte plutôt le soir vers 20h, mais il est mieux lorsqu’il est monté le soir plutôt que le matin parce que justement le matin il sort de la fraîche et donc il est plus chaud c’est pour ça que je le monte le soir.

©Marion Poisson/Equestrian News

  • Est-ce que tu as un objectif précis pour ce championnat ?

Alors j’aimerais être sur le podium (rire). Si déjà je pouvais être sur la carrière d’honneur ce serait très bien parce que j’ai fait une très très bonne saison avec lui et donc ce serait très bien mais au vu de la saison justement que j’ai faite je sais qu’il serait possible que je sois dans les trois premiers. J’espère juste faire un bon dressage, un cross sans faute dans le temps et un CSO sans faute parce que le CSO ce n’est pas trop ma discipline favorite et donc si j’arrive à faire ça après ce sera en fonction de la casse des autres. Ça ne se jouera plus que là-dessus mais si je réussis à remplir mon contrat à moi, même si je ne suis pas sur le podium mais que je suis sur la carrière d’honneur ce sera déjà vraiment super bien !

 

  • Est-ce que tu connaissais déjà PreppySport ?

Non, je n’en avais jamais entendu parler.

 

  • Est-ce que tu penses que tu vas craquer sur quelques petits trucs à Lamotte ?

Je suis déjà passée chez Forestier parce que j’ai acheté une selle il n’y a pas longtemps car j’avais besoin de changer la mienne donc j’ai acheté quelques petits trucs encore mais je n’ai pas de gros gros truc à acheter. Après forcément si je me balade dans les stands je vais acheter une paire de chaussettes ou des choses comme ça mais sinon je n’ai pas d’achat précis en tête !

 


 

Un grand merci à Léane de nous avoir accordé de son temps pour cette sympathique interview ! 

Nous lui souhaitons encore pleins de réussite dans la suite de son parcours équestre ! 🏆

 

Vous pourrez également aimer