Astuces et conseils

L’emphysème, asthme équin sévère : qu’est-ce que c’est ?

01/02/2021

Suite à une story sur notre compte Instagram de notre mascotte Quartz, atteint d’emphysème, vous nous avez posé beaucoup de questions. Dans cet article, nous évoquerons uniquement l’asthme sévère équin, c’est ce stade là qui est souvent appelé « emphysème » par les propriétaires de chevaux.

1. Qu’est-ce que l’emphysème


L’asthme équin sévère, ou Recurrent Airway Obstruction (RAO), anciennement appelé emphysème, est une maladie des voies respiratoires chez le cheval.
On constate souvent cette maladie obstructive lorsque le cheval se retrouve dans un environnement poussiéreux, à long terme les bronches, bronchioles et la trachée peuvent être inflammées et la respiration du cheval peut être altérée.

cheval qui se roule
Environnement sec et poussiéreux

Il existe plusieurs types d’asthme chez le cheval, d’une gravité plus ou moins importante. L’emphysème, parfois aussi appelé « pousse » correspond à un stade sévère.

Les chevaux ayant deux parents atteints d’emphysème peuvent y être plus facilement prédisposés et cette maladie chronique touche tous les équidés adultes.

2. Les signes cliniques

Vous avez repéré des signes d’inconfort respiratoire chez votre cheval : efforts respiratoires, notamment à l’exercice mais aussi parfois au repos, une dilatation des naseaux voire une respiration abdominale importante.
Vous avez aussi remarqué que votre cheval tousse, parfois aussi lorsque vous repaillez son box…

Il s’agit d’une liste non-exhaustive des signes cliniques qui laissent à penser que votre équidé souffre d’une maladie respiratoire. 

Il ne faut pas attendre de constater tous ces signes pour appeler votre docteur vétérinaire. Il fera les examens nécessaires : vérification de la fréquence cardiaque, inspection générale du cheval, il est aussi possible qu’il fasse le « test de respiration forcée » qui consiste à mettre un sac sur le nez du cheval pour écouter ses champs pulmonaires. Dans certains cas, des examens complémentaires comme un lavage broncho-alvéolaire ou une fibroscopie pourront être effectués par votre vétérinaire pour constater ou non l’emphysème. Un test des allergènes peut également être prescrit pour savoir exactement ce à quoi votre équidé est allergique, afin de l’en éloigner ou de le désensibiliser.

Si l’asthme équin sévère est constaté, votre vétérinaire vous proposera un traitement cohérent avec les besoins de votre équidé.

Il s’agit d’une pathologie fréquente, surtout chez les chevaux qui vivent au box, qui sont souvent allergiques à des moisissures présents dans le foin, dans la litière ou aux acariens, mais cette pathologie est aussi présente chez les chevaux qui vivent en extérieur et qui sont eux plus sensibles aux graminées et pollens.

3. Votre cheval en souffre, que faire pour l’aider ?

Pour aider votre équidé, il faut en général prendre des mesures assez drastiques, parfois difficiles à mettre en place, mais ces dernières pourront aider en grande partie votre cheval :

1. Changez de litière, exit la paille, il faut trouver une alternative pauvre en poussières : les copeaux de bois dépoussiérés ou la litière de lin par exemple.

 ✅ Si vous avez une machine My Groom (créée à l’origine pour nettoyer cuirs et couvertures), vous pouvez aussi l’utiliser pour votre foin !

2. Préférez une vie en extérieur, dans un environnement au maximum dépourvu de poussières (on évite les paddock).
3. Si la vie en extérieur n’est pas envisageable, il faudra éviter de balayer ou de refaire le boxe en sa présence et avoir des écuries bien ventilées.
4. Pour le foin, vous pouvez utiliser un purificateur de foin, qui le débarrassera des éventuels champignons et mauvaises bactéries. Un bon enrubanné ou un foin dépoussiéré peuvent aussi être une solution. Vous pouvez également tremper votre foin, avant de le donner à votre équidé, mais la valeur nutritive peut être altérée. Selon différentes études dont celles de M. Blackman et M.J.S Moore-Colyer ainsi que E.M Warr et J.L Petch, 5 à 30mn de trempage suffisent pour retirer 95% des particules néfastes.

Si vous pouvez vous le permettre, nous vous conseillons vivement d’investir dans un purificateur de foin (le plus répandu sur le marché étant le Haygain). Même si c’est un achat coûteux, le purificateur de foin fait souvent la différence, surtout si votre cheval est allergique à la poussière présente dans le foin.

Mais, si vous ne pouvez pas vous en procurer un, des alternatives existent. 
L’astuce que nous vous présentons est celle de PonyCorn, qui a élaboré son propre purificateur à moindre coût. 

Attention, si vous souhaitez refaire ce tutoriel (et que vous ne le faites pas avec un congélateur), choisissez un contenant compatible avec la haute température. De sorte à ce que votre contenant ne dégage pas de particules toxiques lors de la purification du foin. 

Clique ci-dessous pour voir le DIY de PonyCorn Le blog

4. Une surveillance accrue

Si votre cheval est atteint de RAO, faites particulièrement attention aux épisodes de toux et de crises : un cheval en crise est en détresse respiratoire (naseaux dilatés, ligne de pousse), ses muqueuses sont « violettes » et des crépitements, bruits respiratoires peuvent être entendus, notamment au niveau de la trachée. Une crise peut être fatale chez l’équidé à cause d’éventuelles complications cardiaques. Appelez directement votre vétérinaire qui lui administrera un traitement médical.

En dehors des crises, l’exercice physique n’est pas forcément interdit, mais ce point est propre à chaque équidé et est en fonction de l’avancement de sa maladie. Certains chevaux atteints d’asthme peuvent toujours faire du loisir et du sport.

N’hésitez pas à nous partager vos expériences sur notre page Instagram, en cas de moindre doute appelez votre vétérinaire qui répondra à chacune de vos interrogations. 

5. Ça a fonctionné pour les nôtres

Nébulisation de Quartz

Dans la team Preppy, nous sommes deux à avoir des chevaux asthmatiques à différents stades. C’est pourquoi, nous allons vous partager les produits que nous avons essayé ainsi que des conseils sur les nébulisations.

Ces produits ont été efficaces pour nos chevaux, mais peuvent ne pas l’être pour vos équidés. Il existe, certainement, d’autres produits qui fonctionnent tout aussi bien (n’hésite pas à nous les faire connaître !)
⚠️ Bien entendu, chaque cheval est différent et nécessite un traitement adapté à sa maladie. 

Secreta Pro Max de chez Equistro : LE produit qui a aidé Quartz (la mascotte Preppy, qu’on ne vous présente plus) lors des périodes plus compliquées, utile pour d’importantes toux, il ne remplacera tout de même pas une séance de nébulisation.

Pulm On air de chez Equibao : testé sur nos chevaux, il peut aider en tant que soutien quotidien, et apporte du confort respiratoire. Il peut être intéressant sur des toux passagères ou de légers inconforts.

Natural’Breath de Natural’Innov : composé de plantes réputées pour aider au bon confort respiratoire (plantain, thym, origan et eucalyptus), ainsi que d’échinacée et de bêta-glucanes qui agissent sur l’immunité. Cet aliment complémentaire peut être bénéfique pour les chevaux qui toussent de manière passagère comme pour les chevaux emphysémateux. Essayé pour l’un de nos chevaux asthmatique sévère, il a été efficace et est devenu un véritable allié pendant et hors crises. 

Respadril Aerosol de chez Equistro (en inhalation) : ce produit améliore le confort respiratoire et est facile à utiliser avec un nébulisateur, il a été utile lorsque nos chevaux avaient les voies respiratoires encombrées. Attention cependant, il ne convient pas à tous les nébulisateurs et peut être trop fort pour certains chevaux, auquel cas il peut être dilué avec du sérum physiologique.

Nos conseils de nébulisation avec le nébulisateur Horseneb de chez Greenpex :

désensibilisez le cheval au bruit du compresseur. Certains ne seront pas inquiets par le bruit, mais n’hésitez pas à allumer la machine à côté du cheval pour voir sa réaction avant de l’utiliser.
– nébulisez dans un endroit calme et rassurant. En été, il faudra privilégier un lieu où il n’y a pas trop de mouches (une séance de nébulisation dure une vingtaine de minutes, parfois plus, si le cheval est agité il peut casser les cupules ou le masque qui sont fragiles).

– vérifiez également la compatibilité des aérosols avec le nébulisateur.
– pensez à prendre une rallonge, le Horseneb de chez Greenpex doit se brancher sur secteur.

Sources : 

• Blackman M., Moore-Coyler M.J.S., 1998. Hay for horses: the effects of three different wetting treatments on dust and nutrient content. Animal Science 66: 745-750.

• Warr E., Petch J., 1992. Effects of soaking hay on its nutritional quality. Equine Veterinary Education 5: 169-171.

 

Vous pourrez également aimer