Catégorie

Dans la sellerie de…

Dans la sellerie de...

Dans la sellerie de Pauline Camus

09/08/2018

Pauline Camus est cavalière en Grand Prix CSO poney. A 15 ans, accompagnée de son poney Ultra de Tushita, elle a participé aux championnats de France As Poney Elite à Lamotte Beuvron. L’équipe PreppySport vous embarque à sa rencontre.

 

Hello Pauline, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Pauline Camus, j’ai 15 ans. L’équitation est ma passion depuis l’âge de 3 ans. En parallèle je fais du piano depuis 10 ans. Cette année je concourrais en As Elite aux Championnats de France.

Avec quelle monture participais tu a l’Open de France ?

« C’est un vrai poney de concours »

Mon poney s’appelle Ultra de Tushita, c’est un poney français de selle d’1m46. il a vraiment beaucoup de qualités : il aime sauter, n’hésites jamais et a beaucoup de coeur. A contrario, son manque d’expérience peut parfois lui poser problème. Je l’ai récupéré, il y a 3 ans. Avant, il n’avait jamais quitté son élevage, il était initialement voué à être étalon pour l’élevage et n’avait fait que 2 ou 3 compétitions. Je faisais principalement de la Poney 1 et de la poney Elite.
Pauline et Ultra
Comment s’est passée ta saison de concours ?
En décembre dernier, nous avons commencé les As Elite. Ma saison a donc été très courte car j’ai également eu un mois sans compétition pour un voyage. Au final je n’ai fait que 5 As Poney Elite au total. Je me suis cependant vite qualifiée car il a vraiment très bien réagi à chaque concours.
Mon meilleur souvenir pendant cette saison est le CSIP de Fontainebleau qui se déroule sur la pelouse du Grand Parquet. C’est très enrichissant car assez impressionnant de monter avec des cavaliers de nations différentes.
Sur ce concours le parcours était assez difficile. Nous terminons en 8pts le premier jour, puis 4pts le second et enfin 12pts le dernier jour. Ces épreuves sont nouvelles pour Ultra comme pour moi donc je suis satisfaite de nos parcours et j’espère faire mieux l’année prochaine.

 

« Chaque concours nous apporte de l’expérience »

Quelle est ta routine avant de partir en concours ?
La veille je fais toujours un grand trotting d’1h30 dans la forêt. Et pendant la détente, je fais en sorte de marcher longtemps et d’avoir une longue détente pour le plier beaucoup car c’est un poney assez raide dans sa nuque.
Le matériel de Pauline Camus
Quelles sont tes marques favorites ?
Pour ma bombe j’ai choisi une Samshield, car elle apporte une bonne protection sans négliger l’esthétique ou le confort. Ma veste est une Horse Pilot avec le nouveau tissu technique « ProTech ». Je possède également une selle Butet.
Pour Ultra je reste très simple : je n’ai pas spécialement de marque favorite pour les textiles. Je reste exigeante pour les protections avec des Veredus en mouton pour les postérieurs.
Pauline Camus et Ultra de Tushita
Comment vois-tu ton avenir équestre ?
Pour l’année prochaine je souhaite participer aux internationaux, et me qualifier pour les As élite Excellence. Il me reste une année à poney puis je devrais vendre Ultra. Me séparer de lui sera difficile car c’est lui qui m’a amené au haut niveau.

 

« C’est un poney qui a de l’avenir »

L’équipe PreppySport souhaite remercier Pauline pour sa bonne humeur et lui souhaiter le plus de réussite possible ! Pour suivre Pauline, rendez-vous sur Instagram @camus_pauline ❤
Dans la sellerie de...

Dans la sellerie de Lola Brionne

21/06/2018
Lola Brionne et Vaillant des Charmes

 

L’équipe PreppySport a interviewé plusieurs jeunes cavaliers prometteurs lors du BIP de Fontainebleau 2018. Aujourd’hui, nous vous emmenons à la découverte de la sellerie de Lola Brionne, petite soeur de la fameuse Sara Brionne !

Issue d’une famille de cavaliers, Lola est une jeune cavalière de 12 ans qui est tombée dans l’équitation étant petite. Elle semble bien partie pour y rester et concurrencer les prodiges de sa grande soeur 😉

 

Bonjour Lola, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Lola Brionne, j’ai 12 ans. J’ai commencé à monter à poney chez mes parents à 3 ans environ. J’ai toujours fait du CSO, et ce depuis que je fais de la compétition donc à l’âge de 5 ans. Mon père travaille dans les chevaux depuis toujours et il nous entraîne ma soeur Sara et moi. L’équitation c’est une histoire de famille chez les Brionne !

Lola Brionne

Lola Brionne, Photo : Nicolas Laidet

Peux-tu nous parler de tes poneys ?

J’ai un poney qui s’appelle Valdo d’Aven (l’élevage d’Aven est basé en Bretagne et il est de plus en plus reconnu avec des poneys très performants comme Tohing Song d’Aven, Thanos d’Aven ou Vena d’Aven en concours complet). Valdo est en valorisation, il a 9 ans. Je sors sur des AS Poney 2D, Valdo est un bon poney prometteur, je le travaille depuis décembre 2017 environ. C’est un poney intéressant pour progresser. Et il est à vendre 🙂 !

Après, j’ai aussi Vaillant des Charmes, le deuxième poney que je monte. Nous commençons les 1m20 ensemble ! Il a 9 ans et nous sortons sur des AS Poney 1 cette saison. Pour l’instant, je le loue et nous ne savons pas encore si nous allons l’acheter à la fin de l’année. Si nous le gardons, je pense qu’il fera les GP l’année prochaine, il est en pleine progression lui aussi !

Lola Brionne et Vaillant des Charmes

Lola Brionne et Vaillant des Charmes
Photo: Nicolas Laidet

Lola Brionne et Valdo d'Even

Lola Brionne et Valdo d’Even
Photo: Nicolas Laidet

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est ton indispensable dans ta sellerie ?

Je porte toujours ma bombe GPA First Lady. Je la porte uniquement en concours pour ne pas l’user de trop. Elle est super confortable. C’est le modèle classique 2X noir ! Je porte aussi toujours mon gilet air bag noir, c’est un Hit Air. La sécurité avant tout !

 

Quelle est ta marque préférée ?

Pénélope Leprevost ! J’adore, d’ailleurs ça se voit un peu (rires), je ne porte que ça ! Je porte des pantalons, chemises de concours, veste, doudounes de chez Pénélope et pour mes chevaux j’ai que des tapis de cette marque, ce sont mes préférés ! C’est de la super qualité.

 

 

Quelle est la marque de ta selle ?

Je monte en selle CWD, j’ai tous les cuirs assortis comme par exemple le filet, le collier de chasse, la sangle… La marque CWD est un gage de qualité.

Lola Brionne – Photo : Nicolas Laidet

 

As-tu des sponsors ?

Oui, j’en ai plusieurs. Je suis sponsorisée par Pénélope Store, qui m‘équipe en prêt-à-porter et mes chevaux sont aussi équipés tout en Pénélope. Je suis aussi sponsorisée par K-val Boutique qui me fournit plusieurs marques. Puis, j’ai aussi Skorpii qui m’équipe avec les protège-éperons et surtout CWD qui me fournit les selles et tous les autres cuirs.

 

 

Quelle est la marque de tes bottes ?

Je porte des bottes Alex Boots, je porte cette marque depuis que j’ai commencé à monter. J’ai seulement une paire que j’utilise pour la maison et les concours. Le modèle que je porte est noir, elles sont assez basiques, il y a juste le logo Alex Boots.

 

 

Quelle est la marque de pantalons que tu portes le plus ?

C’est encore Pénélope Store (rire) ! Ils sont trop confortables et hyper jolis, je porte que ceux-là. En plus, il y a plein de choix de couleurs donc il y en a pour tous les gouts pour les entrainements et les concours !

 

Quels sont tes préparatifs avant les concours ?

Concernant l’entrainement, mon père me fait sauter pour mettre mes chevaux dans le coup.
En général, le matin même du concours nous partons très tôt pour nous organiser sur place. Quand j’arrive au concours, je monte mes poneys sur place, je m’en occupe toute la journée en leur faisant les soins pour qu’ils soient en forme tout le week-end. Le lendemain, le premier jour de concours, je fais les pions, je les brosse et je leur graisse les pieds. Je fais tout avec ma grande sœur Sara et mes parents. Même en concours, c’est une histoire de famille !

 

 

Comment tu soignes tes poneys après tes épreuves ?

Je leur mets des bandes de repos pour qu’ils récupèrent mais j’évite d’utiliser des produits « non naturels » pour éviter de les fragiliser. Après, ils ont le droit à du repos les jours qui suivent le concours.

 

 

Es-tu déjà venue au BIP les années passées ?

Oui bien-sûr ! Je viens au BIP depuis mes 7 ans, c’est un événement que j’adore ! J’ai toujours accompagné ma grande soeur quand elle y participait.

Lola Brionne & Vaillant – BIP 2018 – Photo : Nicolas Laidet

 

Quel est ton objectif du week-end ?

J’aimerais que mes poneys se comportent bien. Faire du sans faute avec les deux et surtout j’aimerais gagner avec Vaillant. J’ai amené Valdo au BIP pour le former, donc s’il est sage je serai déjà très contente.

 

Te rendras-tu à Lamotte Beuvron à l’occasion des Championnats de France poneys ?

Oui, je souhaite y amener mes deux poneys : Valdo et Vaillant, mais c’est moins sûr pour Vaillant comme il est en vente.

 

Le mot de la fin de Lola Brionne 😉

Je souhaite remercier mes parents, ils me suivent partout ! Je remercie vraiment Sara, ma sœur qui m’aide beaucoup et qui me permet de progresser. Enfin, je tiens tout particulièrement à remercier mes grands-parents qui nous ont toujours soutenus ma sœur et moi.

 

 

L’équipe PreppySport souhaite remercier Lola Brionne pour sa gentillesse et le temps qu’elle nous a accordé. ❤

Dans la sellerie de...

Dans la sellerie de Victoria Tachet

01/06/2018
Victoria Tachet et Seabea Sweet d'or

L’équipe PreppySport a rencontré Victoria Tachet. L’ancienne propriétaire de Rexter d’Or coure aujourd’hui les CSI ** à cheval et nous confie tout sur sa sellerie ! Elle nous donne même ses astuces 😉 !

Hello Victoria, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Victoria Tachet, j’ai 19 ans et je vis en Bretagne et je travaille avec mon copain Pierre Cimolai dans le commerce de chevaux.

Victoria Tachet CSI Dinard

Depuis combien de temps et où montes-tu à cheval ? Et depuis combien de temps fais-tu de la compétition en CSO ?

J’ai commencé à monter très jeune avec ma grand-mère vers 4-5 ans, en Bretagne et j’ai fait mes premiers concours de CSO à l’âge de 10 ans.

Après, j’ai déménagé dans la région PACA avec mes parents, à Saint-Tropez. Je montais au centre équestre de Saint-Topez et j’étais coachée par Éric Muhr. C’est d’ailleurs là où j’ai commencé à monter des bons poneys et à progresser sur le haut niveau en sortant sur les Grands Prix Poney.

Il y a 2 ans j’ai, de nouveau, changé de région en m’installant à Deauville. J’ai eu la chance de travailler avec Pénélope Leprevost, avec qui j’ai découvert une nouvelle équitation.

À l’heure actuelle, je suis installée en Bretagne, en Ille-et-Vilaine chez Pierre.

Lire la suite…

Dans la sellerie de...

Dans la sellerie de Fiona Tissier

17/05/2018
Fiona Tissier et Ellen Alias All Star BIP FONTAINEBLEAU

Voici notre deuxième rencontre du BIP 2018 : Fiona Tissier ! Cette graine de championne nous confie tout sur sa sellerie 😍 !

Brève présentation de Fiona :

Je m’appelle Fiona Tissier, j’ai 16 ans, je viens de la région Centre. J’ai commencé le poney à l’âge de 4 ans. Je monte dans mes écuries, et mon entraîneur est Philippe Barbot.

Quelle est ta discipline et depuis quand la pratiques-tu en compétition ?

Je fais du CSO depuis que j’ai 9 ans. J’ai débuté sur des épreuves Shetland (rires), ils m’ont formé avec leurs caractères de petits filous !

Quelles sont les épreuves sur lesquelles tu sors ?

Lire la suite…

Dans la sellerie de...

Dans la sellerie de Lou Morali

03/05/2018
Lou Morali et Berlioz D’Hennan / Photo de Garance Carron

Grace à sa sélection pour le BIP et sa sellerie bien garnie, Lou Morali a gagné l’opportunité de se faire interroger par nos Preppy-Reporters.

Hello Lou, peux-tu te présenter et nous parler de tes poneys ?

Je m’appelle Lou Morali, j’ai 15 ans et bientôt 16, mes montures sont au nombre de 9.

Depuis Lamotte, je monte Berlioz D’Henann qui participe aux Futures Élites 7 ans CSOBagatelle de Malvau avec qui je sors sur les Sélections Élites 7 ans et les Grands Prix Poney CSO. Je sors en concours avec Ushuaia Eliza Modesty sur les Grands Prix CSO et les Grands Prix dressage. Mon favori est Swyn Barrade qui fait les Grands Prix Dressage et les Coupes des nations, il est d’ailleurs arrêté à mon plus grand regret; il s’est fait énucléé ce matin de l’oeil gauche suite à une uvéite, c’était une décision difficile mais importante pour sa santé. Depuis peu (fin 2017), je travaille Amourette Boycesse sur les AS 1, ponette prometteuse. Je travaille également dans mes écuries deux poneys de 5 ans qui sont en formation. Enfin, je monte mes deux juments sur les Grands Prix 130Babylone de Branack et VIP D’Eden.

Tous les poneys que je travaille me sont confiés par leurs propriétaires pour les valoriser. Je fonctionne uniquement en faisant de la valorisation / vente sauf avec mes deux juments (Babylone et VIP) et Swyn. Cela fait moins d’un an que j’ai commencé à travailler ainsi (depuis le dernier Championnat de France Poney à Lamotte). Je devais arrêter le poney comme je n’en avais plus, et on m’a finalement confié 6 nouveaux poneys au travail pour mon plus grand bonheur.

As-tu un poney favori ?

Lou Morali, dressage avec Ushuaia Eliza Modesty et Swyn Barrage

 

 

Oui, plus ou moins ! Tout d’abord Swyn : ça fait 4 ans que je travaille avec et j’y suis très attachée. Puis Ushuaia, qui est mon poney de cœur et dont j’aurais du mal à me séparer.

 

 

 

Quelles sont tes racines équestres ?

J’ai commencé à monter à 3 ans chez mon père au Haras D’Orcal à Prahecq. J’ai commencé les concours avec un poney B sur des épreuves Poney 1, puis mon poney C avec lequel il m’est arrivé quelques mésaventures (fracture de la clavicule 2 fois).

Tu pratiques le CSO et le dressage, pourquoi ces deux disciplines ?

Le CSO est ma discipline de base. J’ai fait ensuite la rencontre de Swyn qui m’a emmené vers le plus haut niveau en dressage et j’ai vraiment accroché avec la discipline. Le CSO et le dressage sont deux disciplines complémentaires. Je souhaite continuer à concourir dans ces deux catégories, mais pour l’instant je n’ai pas de cheval de dressage donc peut-être que j’arrêterais l’année prochaine en passant à cheval. Cependant, Swyn est un excellent poney de dressage et il a le potentiel de courir en épreuves chevaux.

Nous en déduisons que tu passes à cheval l’an prochain ?

En principe il me reste 2 années à poneys sans internationaux car je vais avoir 16 ans. Je continuerais les épreuves poney si j’ai toujours des poneys en valorisation, mais ce n’est pas mon objectif premier.

Par qui es-tu entrainée ?

Mon père me coache dans mes écuries, en dressage je travaille avec Vincent Guilloteau.

À l’obstacle je suis entrainée par Pascal Dumont depuis la TDA de Reims, c’est le père d’une de mes amies très proches. Pour le moment tout se passe très bien, il n’est pas présent avec moi au BIP ce week-end, mais j’espère que tout se déroulera bien quand même.

Le BIP, temps fort de la saison de concours poneys, quels sont tes objectifs du week-end ?

J’aimerais que Berlioz classe parce qu’il est très rapide mais un peu sur l’œil, donc je vais m’adapter en fonction de son comportement. Bagatelle est ici pour prendre de l’expérience après un bon premier GP excellence à Dinard le week-end dernier.

N.D.L.R. : Lou se classe 5ème/23 avec Bagatelle de Malvau dans l’épreuve des 7 ans et 3ème/52 avec Berlioz d’Henann  dans le CSI Poneys 1m20.

Tu dois avoir beaucoup de matériel avec toutes ces montures différentes et ces disciplines ?

Ah ça oui (rire) beaucoup, beaucoup ! J’ai un casque Charles Owen SP8, une GPA First Lady pour monter à l’entrainement, des bottes Parlanti. Au niveau des pantalons, j’aime bien Samshield, Horse Pilot et Animo. J’aimerais bien avoir un pantalon Cavalleria Toscana, je n’en n’ai pas encore mais ils paraissent particulièrement confortables. Au niveau des protections de mes poneys, j’utilise des Zandona, des Veredus et des Kentucky. J’ai un amortisseur GEM qui est formidable, et très technique, avec une bonne épaisseur.

As-tu des produits fétiches dans ta sellerie ?

Oui, la veste Cavalleria Toscana que je porte actuellement. Elle est bleu marine et noire, je la porte tout le temps en concours. Je l’ai racheté d’occasion à une amie et elle est vraiment trop bien (rire)!

Lou Morali et Bagatelle de Malvau

Lou Morali et Bagatelle de Malvau

Lou Morali et Bagatelle de Malvau

 

 

 

 

 

 

 

 

J’adore aussi mon tapis Ju & Pa que ma propriétaire m’a offert mais que j’ai évidemment oublié pour le BIP (rire).
Je dirais que mon produit essentiel, c’est le licol Kentucky ! J’en ai plusieurs et je les amène partout, ils sont vraiment tops !

Quels sont tes basiques ?

Les produits que j’utilise tout le temps sont : ma veste Cavalleria Toscana, mes licols Kentucky, mes bottes Parlanti et ma bombe Charles Owen SP8.

As-tu des sponsors ?
Lou Morali et Bagatelle de Malvau au BIP de Fontainebleau

Lou Morali & Bagatelle de Malvau //  Photo de Garance Carron

Oui, je suis sponsorisée par Antarès, ils me fournissent des accessoires tels que des filets et des colliers de chasse qui sont vraiment d’une qualité remarquable, je les conseille vraiment. Mais surtout leur spécialité reste les selles, j’attends d’ailleurs ma nouvelle selle sur mesure avec impatience. Je monte uniquement des selles Antarès, en dressage et en CSO.
J’ai également AK Collection comme sponsor : c’est la marque de ma veste rose (photo ci-dessus).

Je suis aussi sponsorisée par Horse On France, une marque de tapis et filet. J’attends de recevoir mes premiers produits car c’est un nouveau partenariat.

Mais mes partenaires les plus importants sont les propriétaires qui m’accordent toute leur confiance en me confiant leurs poneys.

Quelle est ta marque favorite ?

Kentucky, car j’adore le mouton et j’en mets partout. J’ai du mouton sur mon collier de chasse (en bas et en haut) mais aussi sur ma têtière, sur mes guêtres et je rêve d’une sangle bavette avec « de la moumoute » (mais Antarès n’en fait pas malheureusement).

D’ailleurs, l’équipe Preppy Sport vous a préparé un article concernant l’entretien de votre matériel en mouton : « Comment entretenir son matériel en mouton ? » 

Peux-tu nous présenter tes équipements de concours ?

Je porte ma veste Cavalleria Toscana bleu marine ou AK Collection rose, ma bombe Charles Owen SP8 noire, un pantalon blanc Samshield, mes bottes Parlanti avec du vernis noir. Concernant l’équipement de mes poneys, ils portent un tapis Silver Crown rose et noir que j’adore ou un Antarès bleu marine, des protections Veredus noires, des Zandona noires ou des Kentucky en mouton.

Lou Morali au BIP de Fontainebleau

1: Veste rose AK collection, Tapis et bonnet rose et noir Silver Crown, Amortisseur GEM rose et noir, Guêtres noires à mouton Randonna protège-boulets noirs Veredus, Têtière en mouton, Bavette et Collier de chasse Antarès/ (Photo de Garance Carron). 2: Veste bleu marine Cavalleria Toscana, Tapis Antarès bleu marine, guêtres noires avec mouton Zandona, protège-boulets noirs Veredus, Amortisseur GEM rose et noir. 3: Veste bleu marine Cavalleria Toscana, Tapis Antarès bleu marine, guêtres et protège-boulets noirs Veredus, Amortisseur GEM rose et noir, Bavette Antarès, Têtière en mouton.

Pour les repos de tes poneys, quelles sont les meilleures couvertures selon toi ?

Pour les couvertures, je recommande Horseware : ce sont les plus solides, pratiques et jolies. J’aimerais bien tester également les Kentucky (rire), j’adore cette marque, d’ailleurs s’ils cherchent une égérie je veux bien la devenir (rire).

 

Quels sont tes objectifs de fin de saison ? Participera-tu à Lamotte 2018 ?

Oui, j’y serai en Grand Prix en dressage, en Grand Prix CSO et en AS 1 Excellence. Mon but ultime est d’aller aux Championnats d’Europe en dressage avec Swyn. J’aimerais vendre beaucoup de poneys pour rendre heureux d’autres petits cavaliers. De plus, je participerai également à la Finale des 7 ans et le Championnat Cadet à cheval.

 

Le mot de la fin !

« Je souhaite remercier tous mes propriétaires sans qui tout cela ne serait possible. Et je remercie surtout mes poneys et mes chevaux qui me donnent beaucoup. »

 

Merci à Lou pour le temps qu’elle nous a accordé. Découvrez son compte Instagram ! 🙂

 

Vous aimez l’équipement de Lou Morali ? Retrouvez des articles similaires sur PreppySport :