Catégorie

Non classé

Non classé

Rencontre avec Anaïs de FreeJump

08/03/2019

Nous avons eu la chance de rencontrer la superbe Anaïs-Cerise du renommé blog Cavalcades. Cavalière hors normes, favorisant au maximum le travail à pieds avec son cheval, et également membre de l’équipe Freejump, Anaïs a accepté de répondre à nos questions. 

Peux tu te présenter, ainsi que ton cheval Mimi?

Bonjour, je m’appelle Anaïs-Cerise, j’ai 30 ans et je vis à Bordeaux ! Mon cheval s’appelle Roméo, surnommé Mimi, c’est un selle français par Diamant de Semilly qui vient de fêter ses 14 printemps et bientôt 7 ans de vie commune ! Mimi habite dans les écuries d’Olivier Robert à quelques kilomètres de Bordeaux ! Nous faisons du CSO en compétition, notre sport c’est les 130 mais nous avons aussi couru quelques 135 (avec la boule au ventre bien sur) ! Mimi est un cheval hyper compet, quand il rentre en piste c’est un dragon: il ne blague pas avec les concours ! À côté de ça, je suis une grande fan de dressage classique que je re-visite à ma sauce, mon objectif pour l’année à venir serait de pouvoir dérouler un GP de dressage – à la maison bien sur – mais d’être capable d’enchaîner tous les mouvements … je me suis découvert une passion pour le travail en liberté et la cordelette (monter sans filet) il y a quelques années. Mimi le grand sensible a tout de suite accroché avec le concept, nous sommes donc un « couple » très polyvalent et super fusionnel de part nos nombreux moments passés ensemble dans cette équitation un peu différente !

©M.K Photographie

Quelle est ta formation?

J’ai passé un Bac ES, et j’ai ensuite passé un Bachelor en Business et Management, une école en 3 ans à l’EGC de Montauban (82). Diplôme en poche, j’ai ensuite poursuivi avec un Master en Communication et Publicité en 2 ans à l’Inseec de Bordeaux.

Comment et quand es-tu arrivée chez Freejump?

©M.K Photographie

Je suis arrivée chez Freejump en décembre 2016, après 7 ans dans le milieu du vin – produit phare à Bordeaux, j’avais envie de changer de milieu tout en restant dans ma ville de cœur. Au détour d’une conversation à Equitalyon 2016, je me retrouve à faire un entretien au bord du paddock pour un poste chez Freejump – 1 mois plus tard j’attaquais mes nouvelles fonctions !

Quel est ton poste actuel chez FreeJump et quelles sont tes missions?

Je suis chargée de communication et évènementiel. Nous sommes une petite équipe alors il faut être multi-tâches et mon métier m’amène à faire beaucoup de choses très diverses et variées !
Côté évènementiel, je m’occupe de l’organisation de tous nos évènements et gros salons, en France ou à l’étranger, la logistique et le montage des stands, coordination et présence le jour J, l’organisation de nos deux concours Freejump Contest (le premier en Allemagne chez Beerbaum à Pâques et le second à Barbaste fin juin) …

©M.K Photographie

Côté communication je suis en charge des réseaux sociaux, de la communication digitale, de notre site internet, des campagnes de communication …
J’ai aussi une casquette marketing, puisqu’en soutien au service commercial, je mets en place des outils pour aider les magasins à mieux mettre en avant et mieux vendre les produits Freejump.
Je m’occupe aussi du développement, test et du suivi de certains de nos produits !
Enfin je m’occupe également de la relation avec certains cavaliers, du recrutement de nouveaux et du suivi de nos partenariats !

C’est une mission très complète, pas le temps de s’ennuyer !

Souhaitais-tu devenir cavalière professionnelle?

©M.K Photographie

J’aurai adoré oui, mais pas pour les concours, plutôt en soutien en tant que cavalière pour préparer et dresser les chevaux à la maison… mais mes parents m’ont toujours poussée à garder le cheval comme loisir alors je me suis lancée dans des études !

Quelle est la semaine type d'Anaïs de Freejump, entre le travail et les chevaux?

©M.K Photographie

Je passe beaucoup de temps au bureau, quand il n’y a pas d’évènements ou de salons bien sur ! J’arrive à 9h au bureau et je commence toujours par un café ! Après c’est parti pour traiter les emails, les urgences, les demandes des cavaliers et tous les sujets en cours. Nous échangeons beaucoup au sein de l’équipe, c’est un super environnement de travail ! En général je débauche vers 19h-19h30 sauf les jours où je vais monter à cheval, le mercredi et le vendredi j’essaie de partir un peu plus tôt pour pouvoir profiter des derniers rayons de soleil ! Je monte 4 fois par semaine, deux fois en semaine et le week-end ! Mes journées sont plutôt bien remplies !

Quel est le cavalier que tu admires le plus, et pourquoi?

Sans aucun doute, Alizée Froment, une cavalière hors norme de dressage qui fait également beaucoup de spectacles à travers le monde entier ! Elle travaille énormément en liberté ! J’admire la relation avec ses chevaux et la manière dont elle travaille, c’est une équitation juste, dans la légèreté, très cheval ! J’ai énormément de respect pour ce qu’elle fait !

Qu'est-ce-que tu aimes le plus dans ton travail?

J’adore cette vie à 1000 à  l’heure, je suis très active de nature, j’aime que les choses bougent et avancent vite ! Chez Freejump, nous avons la chance d’avoir sans cesse des nouveautés, des nouveaux cavaliers, des nouveaux challenges … bref on ne s’arrête jamais et j’aime ce train de fou !

Quels conseils donnerais-tu à un(e) cavalier(e) souhaitant travailler dans le secteur équestre?

De s’accrocher à ses rêves mais en construisant un vrai projet professionnel, c’est aussi très dur de vivre de sa passion, il peut y avoir de grosses désillusions alors il faut être préparé et endurci ! Mais quand même il n’y a rien de plus chouette que d’être content d’aller bosser le matin, quand on aime ce qu’on fait et le secteur dans lequel on le fait, je pense qu’on se donne encore plus et qu’on s’épanouie énormément. On ne vit qu’une fois alors autant que ce soit le plus génial possible !

 

©M.K Photographie

Recrutez-vous actuellement? Si oui, pour quels postes?

Non pas de recrutement pour le moment, l’équipe est au complet !

Quelle est l'actualité Freejump?

2019 va être une année chargée en nouveaux produits, c’est encore secret mais ils ne devraient plus trop tarder à pointer le bout de leur nez! Stay Tuned comme disent les américains!

❤️ La vidéo coup de coeur de Preppy Sport ❤️

Maintenant, parlons un peu de matériel: quels sont tes 5 indispensables?

   • Mes étriers freejump, le modèle Soft’Up Classic pour le confort et l’amorti qu’ils apportent à mes chevilles bien éprouvées.

   • Mon casque GPA 4S Carbone First Lady, que j’adore pour sa sécurité bien évidemment et surtout son look !

   • L’essential Detox pour Mimi, il n’a qu’un seul rein qui fonctionne alors c’est très important pour lui d’être un peu aidé pour filtrer les toxines de son corps.

   • Ma couverture accuhorsemat, une couverture d’acupression qui permet de détendre et libérer les endorphines sur le dos et les épaules du cheval.

   • Ma veste de concours Pénélope Leprevost, en plus d’être légère et super bien taillée, elle a look d’enfer !

Quelle marque d'équitation te fait rêver? Pourquoi?

Je n’ai pas vraiment de marque qui me fait rêver, j’ai beaucoup d’admiration pour les marques qui se battent pour défendre leur ligne de conduite, qui « pense » cheval comme par exemple GEM, qui grandit au fil des années et propose des produits toujours ingénieux ou alors j’ai découvert récemment les produis Back on track qui apportent un réel confort aux chevaux grâce à leur matière spéciale ! J’adore les gens qui réfléchissent au concept de leur produit et qui feront vraiment la différence dans notre quotidien de cavalier !

©M.K Photographie

Utilisatrice de PreppySport, on peut dire que tu tries régulièrement tes affaires, est-ce que tu achètes plus que tu ne vends?

Je suis plutôt une vendeuse, j’essaie de ne pas céder à la tentation car ma sellerie déborde déjà … !

Quel est le produit que tu adorerais essayer ?

Le nouveau pantalon déperlant de chez Pénélope Leprevost ou la nouvelle veste airbag Oscar & Gabrielle.

Quel est le produit que tu dois absolument acheter dans les prochains mois ?

Un nouveau filet avec une têtière large pour les cervicales sensibles de mon mimi, ça m’éviterait de devoir le démonter à chaque fois que je dois changer de mors.

Quel est le dernier élément que tu as mis en vente ?

Un manteau d’hiver Le Sabotier.

Si tu devais recommander PreppySport à un(e) ami(e), comment lui présenterais-tu le concept ?

©M.K Photographie

Je lui dirais que c’est un site très facile à utiliser, sans aucun risque de se faire arnaquer par des gens qui ne paient pas les produits une fois qu’on les a envoyés ! Il y a beaucoup d’utilisateurs, on a donc de grosses chances de vendre nos produits si on est dans un prix correct ! Mes expériences furent super positives, les ventes sont rapides, il y a une super communication avec l’équipe qui nous guide dans chaque étape ! À recommander les yeux fermés ! Je n’ai pas encore testé le service de conciergerie mais je suis sûre que pour les faignants du web c’est un service qui cartonne !

Nous remercions Anaïs d’avoir répondu à nos question. C’est une cavalière que nous admirons pour sa formidable complicité avec son cheval. Bonne continuation à elle ! Comme on dit, « une image vaut mille mots », on vous laisse en juger par vous même.

Non classé

Nos bonnes résolutions de 2019

11/01/2019

Nouvelle année rime avec bonheur, fêtes et confettis … Mais il ne faut pas oublier que c’est le meilleur moment pour reprendre de bonnes habitudes. Tu n’as toujours pas réfléchi à tes bonnes résolutions ? PreppySport vient à ta rescousse et te donne quelques idées : 

1. Faire nos cuirs

Oui, c’est vrai, que cette résolution revient chaque année…

C’est promis, nous allons faire des efforts. Surtout en hiver quand nos cuirs souffrent à cause des intempéries. Alors nous avons pris le problème à la source : si nous ne faisons jamais nos cuirs c’est parce que les produits pour cuirs ne sont pas toujours simple à utiliser. Mais nous avons nos petits chouchous à vous présenter :

Le nouveau nettoyant pour cuir de chez Equibao

C’est notre chouchou : premièrement il est rose. Cependant, la véritable innovation réside dans le fait que ce savon pour cuir s’utilise sans eau. Fini les doigts gelés en hiver. Vos cuirs seront propres, nourris et sentiront divinement bon.

Le kit pour cuir Devoucoux

Rangé dans son pochon, le kit pour cuir devoucoux est pour nous, l’indispensable dans son coffre de voiture : à la fin de votre séance en carrière boueuse, enlever le sable grossièrement et nettoyez vos cuirs a l’aide du gant en mouton et du lait Devoucoux.  

2. Faire des achats « utiles »

Nous ne sommes pas là pour vous juger sur votre dernière commande d’un tapis Pénélope mais parfois nous repoussons des achats utiles. En effet, nous nous sommes déjà pavanés avec notre tout nouveau bridon, alors que nos gants sont troués depuis plus de 4 ans. Alors cette année, on privilégie l’indispensable.  Voici notre sélection de l’indispensable du cavalier : 

Les gants chauffants Racer Gloves

Racer Gloves, existante depuis 1927, en collaboration avec Andy Chansel vient tout juste de promouvoir sa nouvelle gamme dans l’équitation : racer equestrian. Fini les doigts congelés, cette innovation ravira les plus frileux d’entre vous. 

Photo : Racer Gloves

Le protège épaule

On ne pense pas assez souvent au protège épaule, pourtant c’est une astuce à connaitre lorsque son cheval se blesse à cause des frottements de sa couverture. Nous avons testé pour vous le protège épaule Fouganza qui s’avère être un très bon produit, rapport qualité prix. Vous pourrez le retrouver sur notre site. 

3. Arrêter d’avoir froid en concours

Nous cavaliers, bravons le froid des terrains de concours en hiver. Mais nous ne sommes pas toujours armés contre les reconnaissances à 7h30 avec pour température au soleil -10°c. Nous avons sélectionné pour vous des habits chauds à prix tout doux :

Les doudounes Spooks

Elles vous permettront d’être à la pointe de la mode tout en restant au chaud. Venez les découvrir sans attendre sur notre site

Les bottes d'écuries

L’idée de poser le pied par terre vous traumatise quand il fait froid ? Ne cherchez plus, on a trouvé pour vous une paire de bottes révolutionnaires qui allient chaleur, imperméabilité et confort

4. Etre plus organisé

Cette année c’est décidé, fini la sellerie en bazar ! On s’organise : on tri, on range. Vous pouvez choper des idées pour ranger votre sellerie dans notre article dédié mais également découvrir la gamme Horse And Travel qui nous permet de devenir la reine ou le roi du rangement. On craque particulièrement pour :

Le sac de pansage

Marre de racheter la même brosse tous les mois, nous te conseillons d’investir dans un sac de pansage

 

Le travel bag

Si toi aussi tu es un cavalier prévoyant qui emporte toujours plus que nécessaire en concours, le travel bag est fait pour toi.  

5. Commencer le travail à pied

Pour démarrer l’année 2019, que dirais-tu de te lancer un nouveau challenge, celui de commencer le travail à pied : 

Le travail en longe

Pour toi, la longe est la chose la plus ennuyante au monde pourtant elle possède pleins de bénéfices comme l’assouplissement, la musculation mais également la détente et l’entretien.  

Les longues rênes

On ne pense pas souvent à l’utilisation des longues rênes, toutefois, elles sont intéressantes pour développer la confiance entre cavalier et cheval, et le dressage de ce dernier. 

L'éthologie

Vous voulez avoir plus de complicité avec votre cheval ? L’éthologie est un bon moyen pour y parvenir !

Découvrez l’avis d’Anais Azorin sur le travail à pied : « La complicité ne s’achète pas, elle se crée au fur et à mesure des moments passés ensemble. C’est dans cette idée que j’ai intégré pleinement le travail à pied dans mon quotidien équestre, par volonté de jouer d’égal à égal, sans artifice …

Photo : MK Photographie

Au début c’est assez abstrait, voir un peu farfelu et puis au fur et à mesure des séances, la relation avec le cheval se transforme ! On prend vite conscience de cette nouvelle complicité qui nait et qui se consolide dans la confiance et le respect mutuel ! Ce que j’aime surtout c’est le voir s’exprimer librement. Lui et son tempérament de feu ont trouvé un certain équilibre dans cette bulle que nous nous sommes créée ! Je m’étonne à chaque séance de tout ce qu’il fait avec tant d’énergie, surtout quand on s’éloigne de notre environnement ! C’est un cheval très angoissé, cette complicité entre nous le rassure et lui donne confiance ! Alors lancez-vous, vous verrez à quel point on peut partager d’incroyables moments différents de ceux qu’on vit en étant sur son dos ! »

Et vous, quelles sont vos résolutions 2019 ? 

Non classé

Salon du cheval de Paris 2018 : Nos coups de coeur

07/12/2018

Du 24 novembre au 2 décembre 2018 se tenait le Salon du Cheval de Paris. Véritable temps fort de l’agenda des cavaliers, le rendez-vous se tient tous les ans au Parc des Expositions de Villepinte (93). Durant toute la durée du salon, vous pouvez assister à des manifestations équestres, des compétitions de tous les niveaux et profiter des différents exposants présents. L’équipe Preppy n’y a pas échappé. Voici donc nos coups de coeur du Salon (petit avant goût de notre liste de Noël).

Un bon moment lors de la présentation de la police montée

Lors de notre road trip au salon, nous avons fait une escale au bord de la carrière pour voir la représentation de la police montée. Nous n’avons pas été déçues du voyage : nous avons été impressionnées par le calme et la maîtrise des chevaux. Ils interviennent pour escorter des voitures ou des personnes, et réalisent également des arrestations.  

Un tour du côté du trophée des innovations

Deuxième arrêt sur le stand du pôle Hippolia où se tenait l’exposition des innovations. A la clé pour l’un des produit en course : le trophée des innovations. Selle spécialisée pour l’endurance par la maison Devoucoux, selle en liège de chez GT Concept et étriers innovants Flex-On étaient présents. Mention spéciale pour les gants chauffants Iwarm de la marque Racer qui nous ont particulièrement séduits pour l’hiver à venir. 

Nos deux coup de coeur "mode"

La fashion victime qui sommeille en nous n’est pas en reste avec les boutiques à perte de vue du Salon du Cheval. Nous avons particulièrement craqué pour deux produits. 

La collaboration Flex-On x Dada Sport

Nous sommes déjà des grandes fans des étriers Flex-On. Alors quand nous sommes passées sur le stand, nos yeux ont flaché sur le modèle bleu marine fétiche de Dada Sport avec un sticker inédit. 

Pas de doute, l’équipe Preppy valide cette collaboration. 

Le body spécial cavalières Oscar et Gabrielle

Nous avions déjà repéré le produit lors des championnats de France de Lamotte Beuvron alors nous n’avons pas résisté. Fini le polo qui sort du pantalon pendant les 5 premières minutes de la détente. Le body Oscar et Gabrielle allie l’utile, l’agréable et le style. 

Le choix de Léa - Planeberrie

Pour notre ambassadrice Léa (@planeberrie), le must du Salon du Cheval c’est la sellerie Equifashion. Cette boutique italienne propose des tapis de bonne qualité personnalisables. 

Nos favoris sportifs

crédits photo : Dans la foulée –  Marine Piquet

Outre le shopping, nous avons également profité du Salon du Cheval pour regarder les épreuves qui se déroulaient sur la piste des Longines Master. 

Nous avons beaucoup apprécié le Derby Cross, épreuve phare du salon, qui réunit les cavaliers internationaux de concours complet pour une épreuve inédite. Nous saluons les performances de nos français qui occupent la 2ème (Karim Florent LAGHOUAG) et 3ème place (Maxime LIVIO) derrière le britannique Alexander BRAGG. 

Côté Jumping, le Speed Challenge est remporté par Kevin Staut avec un magnifique parcours qui nous a laissé sans voix.

Dans le Grand Prix, la France est également bien représentée avec la 4ème place de Thierry Rozier. Le concours à surtout réussi à Edwina Tops Alexander qui fait un retour brillant sur la piste parisienne. 

Et vous quels sont vos favoris du Salon du Cheval ? 🐴

Non classé

Ohlala sellerie

30/11/2018

 

Ohlala Sellerie c’est la nouvelle sellerie en vogue sur Instagram. Depuis juin 2018, la sellerie propose les plus grandes marques neuves, le tout mis en valeur par le nouveau design de leur site internet. 

L’équipe de PreppySport a craqué et passé commande sur le site, voici notre opinion ! 

Ohlala Sellerie ? L'identité qui fait craquer

Lorsque que l’on a entendu parler de Ohlala sellerie, nous avons d’abord été perplexes. Comment cette sellerie allait-elle se démarquer ? L’équipe Preppy va vous raconter leur histoire pour mieux connaitre cette jeune et prometteuse marque. 

Il était une fois, deux passionnés de chevaux. Clara et Geoffrey, les fondateurs de la sellerie en ligne sont également propriétaires de plusieurs chevaux de sport. Tout a commencé il y a deux ans, avec l’achat d’une jument. Leur équipe va grandir pour aujourd’hui compter plusieurs chevaux. 

Professionnellement, Geoffrey possède une société dans le textile, et Clara travaille dans le luxe chez Balenciaga.  Les deux passionnés ne retiennent pas longtemps leur créativité et décident de créer Ohlala Sellerie en reprenant certains codes de la mode.

Le concept

 « Ohlala Sellerie » veut proposer des articles pour le cavalier et le cheval.

 3 mois d’essai plus tard et un accueil digne d’une success story : l’aventure est lancée. 

A la différence des selleries bien plus connues Ohlala Sellerie utilise le e-commerce au coeur de sa stratégie et pas seulement comme un moyen de distribution. L’objectif est de chouchouter les cavaliers avec notamment des conseils techniques présents sur un blog intégré au site. 

En plus des conseils et tutoriels vous pourrez trouver sur le blog leur histoire, les looks de la semaine, les nouveaux produits en ligne, les nouvelles tendances. 

Ohlala dans le futur

Pour continuer au mieux, Ohlala souhaite en autre soigner au maximum les photos de présentation des produits : pas de retouches pour être au plus prêt de la réalité du produit. 

A plus long terme,  les deux fondateurs souhaiteraient ouvrir un showroom afin de présenter et de vendre leurs articles. Ce showroom leur permettrait à la fois d’être plus proche de leurs clients mais également de les conseiller au mieux dans leurs achats en dehors du contexte habituel de vente en ligne. 

Toujours dans un esprit visionnaire, un service spécialement conçu pour les professionnels du monde équestre est en cours de création.  

Notre test

Comme nous adorons vous donner un avis objectif : nous avons poussé la rencontre avec la sellerie en commandant sur le site. Outre l’interface très bien faite, nous avons beaucoup apprécié pouvoir trier les produits par marque directement.  

Nous avons finalement craqué pour la couverture 400g de la marque Kentucky. La procédure pour le paiement est claire et tout s’est très bien déroulé. Par la suite, l’expédition a été très rapide. C’est au moment de déballer le colis que nous avons été plus que surprises. Chaque commande est traitée avec le plus grand soin : papier de soie, ruban et petit mot écrit à la main. L’impression qu’un ami proche vous offre un cadeau.  

Instagram : la cerise sur le gâteau

 

Le compte Instagram de la marque : parfaitement soigné, les photos sont belles, le feed est cohérent, les produits sont mis en valeur de manière originale. Le petit plus c’est que la sellerie a pour ambassadrice la jeune et jolie Marie-Capucine Simonet. 

 ➡️ Pour découvrir la sellerie : rendez-vous sur le site internet 

Non classé

Les couvertures

16/11/2018

Ca y est, le beau temps, le soleil, la chaleur laissent place à l’hiver, au verglas, à la neige, à la boue… Les températures descendent et les tondeuses se font entendre dans les écuries.

Tout cavalier a alors posé la question fatidique « Quand faut-il que je tonde mon cheval ? » Puis, « Il fait quelle température ce soir ? » « Je mets la polaire ou la 200g ? ».

Nous avons donc pensé à vous. Cet article est dédié au sujet épineux des couvertures.

Tondre ou ne pas tondre

Le sujet fait débat : faut-il tondre ou non son cheval ?

Dans un premier temps, il faut analyser le mode de vie de votre compagnon ainsi que son exercice physique. Plusieurs questions permettent de définir s’il faut tondre ou non mais également quel type de tonte est adaptée.

  • Mon cheval vit-il au box ou au pré ?
  • Ai-je la possibilité de changer régulièrement les couvertures en fonction des variations de température ?
  • Quelle activité physique mon cheval a-t-il ?
  • Est-il sujet à de fortes sudations ?

En fonction de ces réponses plusieurs tontes existent :


Tonte de chasse : Ici, le cheval est tondu partout, sauf sur les membres, la tête et l’emplacement de la selle. Cette tonte est recommandée pour les chevaux qui travaillent beaucoup. Il est nécessaire de bien couvrir son cheval pour cette tonte et de mettre un couvre reins au travail.

Tonte entière ou de concours : Pour cette tonte, le cheval est tondu entièrement (sauf au garrot) ! Généralement, cette tonte est conseillée pour les chevaux qui font des concours. Comme pour la tonte de chasse, il est impératif de bien couvrir son cheval et de mettre un couvre reins au travail pour ne pas qu’il attrape froid.


Tonte en manteau : Pour la tonte en manteau, le cheval est tondu aux endroits où il transpire le plus, c’est-à-dire au niveau de l’encolure, au poitrail, aux cuisses, et le ventre. Cette tonte est idéale pour les chevaux qui travaillent plusieurs fois par semaine.


Tonte tablier : Comme pour la tonte de club, elle convient aux chevaux qui travaillent plusieurs fois par semaine. Toutefois, le cheval n’est tondu qu’au poitrail et au passage de sangle.


Attention : Si vous ne tondez pas votre cheval, qu’il vive au pré ou en box, il important de bien le sécher après le travail.

Le moment idéal pour tondre

« Quand tondre son cheval » est la question la plus délicate.

En effet, difficile de savoir si c’est le bon moment pour tondre. Un coup il fait froid, un coup il fait chaud, du coup les poils repoussent plus vite… un vrai casse-tête !

En principe, les premières tontes ont lieu en en automne, mais, tout dépend où vous habitez : si vous habitez en Bretagne, le temps ne sera pas le même que dans le sud, et donc la tonte peut être décalée. De plus, il peut faire froid pendant une semaine, alors que la semaine d’après, les températures remontent. C’est pour cela qu’en général on commence à tondre lorsque le poil du cheval commence à être long, et qu’il transpire au travail.

On recommande donc de commencer à tondre quand le froid s’installe vraiment dans votre région !

Les différentes couvertures

source : Maelan Lienardy 

Tu as enfin décidé de tondre ton cheval, mais le nombre important de chemises et de couvertures proposées te fait tourner la tête ? Pas de panique, nous t’expliquons brièvement l’utilisation de celles-ci :

La chemise séchante : Après le travail, pour sécher rapidement le cheval, il est conseillé de mettre la « séchante » pendant 15 à 30 minutes. En effet, la séchante a pour rôle d’absorber l’humidité de votre cheval. Il ne faut surtout pas la laisser au box !

La chemise de box : Généralement, la chemise de box est utilisée pendant la mi-saison (beaucoup moins chaude que la couverture de box). Son principal rôle est d’éviter la repousse trop rapide des poils tondus de votre cheval. Il est également possible en cas de très basses températures, de la mettre sous la couverture de box. Enfin, il est possible de mettre une chemise à votre pendant votre trajet de transport. Attention, elle n’est pas imperméable !

La chemise polaire : comme la chemise de box, elle est utilisée pendant la mi-saison. Toutefois, la chemise polaire sera beaucoup plus douce, plus agréable pour votre cheval et par conséquent évitera les frottements. Elle n’est pas imperméable, donc elle ne s’utilise qu’en box.

La chemise de marcheur : Cette chemise, comme son nom l’indique est utilisée pour le travail non monté du cheval. Elle est coupée au niveau des épaules du cheval ce qui lui permet d’être complètement libre dans ses mouvements.

La chemise imperméable : cette chemise est également prévue pour la mi-saison et pour les chevaux vivants à l’extérieur. Elle peut également s’utiliser pour votre cheval qui va au paddock, ou en concours quand il reste attaché au camion.

La couverture de box : Cette couverture permet de protéger votre cheval contre le froid au box. Pour ces couvertures, il existe plusieurs épaisseurs de matelassage en fonction de la température dehors. Attention, cette couverture n’est pas imperméable !

La couverture extérieure/de pré : Comme son nom l’indique, la couverture de pré est très utile pour protéger votre cheval qui vit à l’extérieur, et du mauvais temps. Finalement, c’est comme une couverture box mais imperméable ! 😉

Quel grammage pour quelle température ?

💡Innovation : pour mieux comprendre les besoins de votre cheval, l’utilisation du capteur Arioneo est très efficace à la maison ou durant un transport pour savoir si votre cheval a trop chaud ou trop froid.

Nos marques favorites

Beaucoup d’enseigne de matériel ont leur gamme de couverture. Le choix peut donc s’avérer difficile. Nous vous avons donc sélectionné 2 marques préférées pour les couverture. 

source : Kentucky

Le must du must : Kentucky 

Grande tendance ces derniers temps, et pour cause, les couvertures Kentucky sont tellement douces que vous aller jalouser les nuits d’hiver de votre poney. De plus, les finitions sont parfaites : les shoppings photos dans la neige pour alimenter votre Instapony seront d’autant plus réussi.  

Enfin, la marque a développé une gamme complète : couverture d’écurie, couverture imperméable, de marcheur et même sous couverture sont disponibles en deux couleurs : bleu marine et bordeaux.

source : Horseware

La technicité avant tout : Horseware 

La marque est vraiment l’une des star en terme de couverture. Leur gamme est très large pour convertir à tous les chevaux et tous les modes de vie. De manière générale, elles sont très résistantes ce qui permet de les garder un certain temps. 

Petit coup de coeur pour la gamme Rambo qui nous a séduit par son design

Nous espérons vous avoir éclairé sur ce sujet délicat, et nous vous souhaitons un hiver bien au chaud ❄️