Interviews

Rencontre avec Anaïs de FreeJump

08/03/2019

Nous avons eu la chance de rencontrer la superbe Anaïs-Cerise du renommé blog Cavalcades. Cavalière hors normes, favorisant au maximum le travail à pieds avec son cheval, et également membre de l’équipe Freejump, Anaïs a accepté de répondre à nos questions. 

Peux tu te présenter, ainsi que ton cheval Mimi?

Bonjour, je m’appelle Anaïs-Cerise, j’ai 30 ans et je vis à Bordeaux ! Mon cheval s’appelle Roméo, surnommé Mimi, c’est un selle français par Diamant de Semilly qui vient de fêter ses 14 printemps et bientôt 7 ans de vie commune ! Mimi habite dans les écuries d’Olivier Robert à quelques kilomètres de Bordeaux ! Nous faisons du CSO en compétition, notre sport c’est les 130 mais nous avons aussi couru quelques 135 (avec la boule au ventre bien sur) ! Mimi est un cheval hyper compet, quand il rentre en piste c’est un dragon: il ne blague pas avec les concours ! À côté de ça, je suis une grande fan de dressage classique que je re-visite à ma sauce, mon objectif pour l’année à venir serait de pouvoir dérouler un GP de dressage – à la maison bien sur – mais d’être capable d’enchaîner tous les mouvements … je me suis découvert une passion pour le travail en liberté et la cordelette (monter sans filet) il y a quelques années. Mimi le grand sensible a tout de suite accroché avec le concept, nous sommes donc un « couple » très polyvalent et super fusionnel de part nos nombreux moments passés ensemble dans cette équitation un peu différente !

©M.K Photographie

Quelle est ta formation?

J’ai passé un Bac ES, et j’ai ensuite passé un Bachelor en Business et Management, une école en 3 ans à l’EGC de Montauban (82). Diplôme en poche, j’ai ensuite poursuivi avec un Master en Communication et Publicité en 2 ans à l’Inseec de Bordeaux.

Comment et quand es-tu arrivée chez Freejump?

©M.K Photographie

Je suis arrivée chez Freejump en décembre 2016, après 7 ans dans le milieu du vin – produit phare à Bordeaux, j’avais envie de changer de milieu tout en restant dans ma ville de cœur. Au détour d’une conversation à Equitalyon 2016, je me retrouve à faire un entretien au bord du paddock pour un poste chez Freejump – 1 mois plus tard j’attaquais mes nouvelles fonctions !

Quel est ton poste actuel chez FreeJump et quelles sont tes missions?

Je suis chargée de communication et évènementiel. Nous sommes une petite équipe alors il faut être multi-tâches et mon métier m’amène à faire beaucoup de choses très diverses et variées !
Côté évènementiel, je m’occupe de l’organisation de tous nos évènements et gros salons, en France ou à l’étranger, la logistique et le montage des stands, coordination et présence le jour J, l’organisation de nos deux concours Freejump Contest (le premier en Allemagne chez Beerbaum à Pâques et le second à Barbaste fin juin) …

©M.K Photographie

Côté communication je suis en charge des réseaux sociaux, de la communication digitale, de notre site internet, des campagnes de communication …
J’ai aussi une casquette marketing, puisqu’en soutien au service commercial, je mets en place des outils pour aider les magasins à mieux mettre en avant et mieux vendre les produits Freejump.
Je m’occupe aussi du développement, test et du suivi de certains de nos produits !
Enfin je m’occupe également de la relation avec certains cavaliers, du recrutement de nouveaux et du suivi de nos partenariats !

C’est une mission très complète, pas le temps de s’ennuyer !

Souhaitais-tu devenir cavalière professionnelle?

©M.K Photographie

J’aurai adoré oui, mais pas pour les concours, plutôt en soutien en tant que cavalière pour préparer et dresser les chevaux à la maison… mais mes parents m’ont toujours poussée à garder le cheval comme loisir alors je me suis lancée dans des études !

Quelle est la semaine type d'Anaïs de Freejump, entre le travail et les chevaux?

©M.K Photographie

Je passe beaucoup de temps au bureau, quand il n’y a pas d’évènements ou de salons bien sur ! J’arrive à 9h au bureau et je commence toujours par un café ! Après c’est parti pour traiter les emails, les urgences, les demandes des cavaliers et tous les sujets en cours. Nous échangeons beaucoup au sein de l’équipe, c’est un super environnement de travail ! En général je débauche vers 19h-19h30 sauf les jours où je vais monter à cheval, le mercredi et le vendredi j’essaie de partir un peu plus tôt pour pouvoir profiter des derniers rayons de soleil ! Je monte 4 fois par semaine, deux fois en semaine et le week-end ! Mes journées sont plutôt bien remplies !

Quel est le cavalier que tu admires le plus, et pourquoi?

Sans aucun doute, Alizée Froment, une cavalière hors norme de dressage qui fait également beaucoup de spectacles à travers le monde entier ! Elle travaille énormément en liberté ! J’admire la relation avec ses chevaux et la manière dont elle travaille, c’est une équitation juste, dans la légèreté, très cheval ! J’ai énormément de respect pour ce qu’elle fait !

Qu'est-ce-que tu aimes le plus dans ton travail?

J’adore cette vie à 1000 à  l’heure, je suis très active de nature, j’aime que les choses bougent et avancent vite ! Chez Freejump, nous avons la chance d’avoir sans cesse des nouveautés, des nouveaux cavaliers, des nouveaux challenges … bref on ne s’arrête jamais et j’aime ce train de fou !

Quels conseils donnerais-tu à un(e) cavalier(e) souhaitant travailler dans le secteur équestre?

De s’accrocher à ses rêves mais en construisant un vrai projet professionnel, c’est aussi très dur de vivre de sa passion, il peut y avoir de grosses désillusions alors il faut être préparé et endurci ! Mais quand même il n’y a rien de plus chouette que d’être content d’aller bosser le matin, quand on aime ce qu’on fait et le secteur dans lequel on le fait, je pense qu’on se donne encore plus et qu’on s’épanouie énormément. On ne vit qu’une fois alors autant que ce soit le plus génial possible !

 

©M.K Photographie

Recrutez-vous actuellement? Si oui, pour quels postes?

Non pas de recrutement pour le moment, l’équipe est au complet !

Quelle est l'actualité Freejump?

2019 va être une année chargée en nouveaux produits, c’est encore secret mais ils ne devraient plus trop tarder à pointer le bout de leur nez! Stay Tuned comme disent les américains!

❤️ La vidéo coup de coeur de Preppy Sport ❤️

Maintenant, parlons un peu de matériel: quels sont tes 5 indispensables?

   • Mes étriers freejump, le modèle Soft’Up Classic pour le confort et l’amorti qu’ils apportent à mes chevilles bien éprouvées.

   • Mon casque GPA 4S Carbone First Lady, que j’adore pour sa sécurité bien évidemment et surtout son look !

   • L’essential Detox pour Mimi, il n’a qu’un seul rein qui fonctionne alors c’est très important pour lui d’être un peu aidé pour filtrer les toxines de son corps.

   • Ma couverture accuhorsemat, une couverture d’acupression qui permet de détendre et libérer les endorphines sur le dos et les épaules du cheval.

   • Ma veste de concours Pénélope Leprevost, en plus d’être légère et super bien taillée, elle a look d’enfer !

Quelle marque d'équitation te fait rêver? Pourquoi?

Je n’ai pas vraiment de marque qui me fait rêver, j’ai beaucoup d’admiration pour les marques qui se battent pour défendre leur ligne de conduite, qui « pense » cheval comme par exemple GEM, qui grandit au fil des années et propose des produits toujours ingénieux ou alors j’ai découvert récemment les produis Back on track qui apportent un réel confort aux chevaux grâce à leur matière spéciale ! J’adore les gens qui réfléchissent au concept de leur produit et qui feront vraiment la différence dans notre quotidien de cavalier !

©M.K Photographie

Utilisatrice de PreppySport, on peut dire que tu tries régulièrement tes affaires, est-ce que tu achètes plus que tu ne vends?

Je suis plutôt une vendeuse, j’essaie de ne pas céder à la tentation car ma sellerie déborde déjà … !

Quel est le produit que tu adorerais essayer ?

Le nouveau pantalon déperlant de chez Pénélope Leprevost ou la nouvelle veste airbag Oscar & Gabrielle.

Quel est le produit que tu dois absolument acheter dans les prochains mois ?

Un nouveau filet avec une têtière large pour les cervicales sensibles de mon mimi, ça m’éviterait de devoir le démonter à chaque fois que je dois changer de mors.

Quel est le dernier élément que tu as mis en vente ?

Un manteau d’hiver Le Sabotier.

Si tu devais recommander PreppySport à un(e) ami(e), comment lui présenterais-tu le concept ?

©M.K Photographie

Je lui dirais que c’est un site très facile à utiliser, sans aucun risque de se faire arnaquer par des gens qui ne paient pas les produits une fois qu’on les a envoyés ! Il y a beaucoup d’utilisateurs, on a donc de grosses chances de vendre nos produits si on est dans un prix correct ! Mes expériences furent super positives, les ventes sont rapides, il y a une super communication avec l’équipe qui nous guide dans chaque étape ! À recommander les yeux fermés ! Je n’ai pas encore testé le service de conciergerie mais je suis sûre que pour les faignants du web c’est un service qui cartonne !

Nous remercions Anaïs d’avoir répondu à nos question. C’est une cavalière que nous admirons pour sa formidable complicité avec son cheval. Bonne continuation à elle ! Comme on dit, « une image vaut mille mots », on vous laisse en juger par vous même.

Vous pourrez également aimer