Astuces et conseils

4 étapes pour prendre soin de ses cuirs

13/04/2020

Les cuirs, un investissement.

Le nettoyage de printemps arrivant à grands pas, j’ai commencé une série d’articles d’entretien du matériel,  avec  3 étapes pour faire briller son casque. 

Aujourd’hui, on parle d’un tout autre sujet car on va s’attaquer aux cuirs ! 

Si le casque coûte cher et qu’il est important de l’entretenir pour des raisons de sécurité, il est indispensable d’entretenir votre selle et vos autres équipements en cuir pour la même raison ! 

Le cuir est un matériau vivant qui demande beaucoup d’entretien, sinon il peut devenir cassant et c’est tout aussi important pour la sécurité. 

Le coût vraiment important (principalement votre selle) représentant un réel investissement,  il est nécessaire  d’en prendre grand soin ! 

Pour illustrer, j'utilise ma selle mais j'aurais tout aussi bien pu prendre un filet ou un enrênement, cela reste du cuir.
 
 
Au préalable démontez entièrement votre filet pour un nettoyage vraiment efficace. 
 
Si vous nettoyez la selle, pensez à retirer la sangle de l’airbag et les étrivières.

Certes démonter et remonter est un peu long, surtout pour un filet, mais c’est vraiment la clé pour éradiquer la saleté !

Profitez-en pour laver vos étriers et la housse de votre selle (quitte à nettoyer, autant le faire à fond, alors puisque vous avez la détermination, ne vous arrêtez pas en si bon chemin). 

Remettre une housse poussiéreuse et sale sur votre selle toute propre, ce n’est pas idéal.

Enlever les étrivières et la sangle de l'airbag

Première étape (très et trop souvent oubliée)

Dégraisser

Ici mon astuce est d’utiliser une lotion dégraissante pour cuir.

Eh oui, avant de nettoyer, dégraisser s’impose.

Il permet d’effectuer un premier nettoyage qui va permettre d’enlever graisses et poussières qui se sont accumulées.

Pour cela il vous faut :

  • une lotion dégraissante pour cuir que vous pouvez trouver chez Décathlon (ceci n’est pas un placement de produit)
  • Une éponge

Vaporisez de la lotion sur votre selle et frottez avec l’éponge afin de bien faire pénétrer et de nettoyer en profondeur.

Votre cuir paraît déjà aller mieux !

Avant application du spray dégraissant
Après application du spray dégraissant

Nettoyez

Je ne vous apprends rien avec cette étape, c’est pour ainsi dire la base de tout nettoyage.

Munissez vous de savon glycériné ou « leather soap » (if you are very good in English).

Appliquez le savon glycériné avec l’éponge sur la selle. 

N’oubliez pas les matelassures. Elles sont en contact avec le dos du cheval et donc avec sa sueur. 

Graissez, huilez

Afin d’hydrater vos cuirs, deux solutions s’offrent à vous : graisser ou huiler. Ces deux produits n’ont pas le même rôle. Voilà comment vous aider à vous décider. 

L’huile s’applique avec un pinceau et s’utilise pour : 

– les cuirs qui n’ont pas été entretenus depuis longtemps et sont secs.

– les cuirs, neufs ou non, qui ont besoin d’être assouplis (à vous d’en apprécier l’état).

Utilisez la graisse dans tous les autres cas d’entretien normal de vos cuirs. La graisse permettra d’entretenir vos cuirs avec une fine pellicule graisseuse.

 

Ma petite astuce : 

Appliquez la graisse à la main ! 

Oui c’est gras et non ce n’est pas très agréable mais cela évite les déperditions avec le chiffon traditionnellement utilisé. 

(de toute façon le chiffon en question est tellement sale qu’il fait peur depuis 2014 donc vous avez quand même de la graisse sur vos mains). 

Cette technique permet aussi de faire pénétrer la graisse dans le cuir en faisant des gestes circulaires. 

Évitez de graisser les contre-sanglons sur votre selle car au moment de sangler vous allez avoir du mal si c’est tout graisseux. 

 

Lustrez ! 

C’est une étape qui ne faisait pas partie de ma routine avant d’acheter une selle Devoucoux. Car ils m’ont donné un gant en mouton dans mon kit d’entretien. 

Le mouton est non pelucheux et permet de faire briller le cuir tout en enlevant les excédants de graisse. 

Avant le lustrage
Après le lustrage

Conservez votre selle dans sa housse si possible les étriers non remontés ! C’est une mauvaise habitude qui fleurit partout dans le monde équestre, mais ce n’est pas une bonne idée. 

Les étriers frottent contre les grands quartiers et cela même s’ils sont dans une housse, le mouvement reste le même. 

Posez votre selle sur un porte-selle ou votre bridon, collier de chasse suspendu pour qu’il ne traîne pas par terre et qu’il ne se salisse pas de nouveau.

A vos éponges, vos savons glycérinés  ! 

Et vous ? c’était quand la dernière fois que vous avez nettoyé vos cuirs ?

Astuces et conseils par Clémence Aymonier

Vous pourrez également aimer